Ma vie bio
Il y a une vie sans produits chimiques

Orties – Ennemi ou allié

Les orties poussent partout ! C’est une plante qu’on peut aisément qualifier d’envahissante sans avoir peur d’initier un débat frénétique. Ce qu’on sait moins, c’est qu’il s’agit également d’une plante comestible aux multiples usages et surtout aux multiples vertus. Il ne s’agirait donc pas de la traiter trop vite de mauvaise herbe.

Comment cultiver les orties ?

Si vous venez sur cette page pour cela, il doit y avoir erreur. La plupart du temps, c’est une plante dont on cherche à se débarrasser quand elle se trouve dans notre jardin. Donc si vous cherchez à réduire l’emprise des orties sur votre jardin, le mieux est de s’armer d’une bonne binette et de beaucoup de patience. La repousse doit être systématiquement binée ou coupée pour affaiblir la plante mais le réseau de racines peut être énorme et si des plantes survivent, elles fournissent de l’énergie aux autres. Les racines peuvent descendre à plusieurs dizaines de centimètres, il est donc inutile de se dire qu’on va arracher toutes les racines. Sur les deux expériences que j’ai faites d’éradication de l’ortie, j’ai biné et coupé court de manière alternative jusqu’à ce que l’herbe reprenne le dessus.

La cueillette des orties

Pour utiliser les orties, il faut savoir les ramasser. Cependant, dès l’âge de deux ans, l’humain sait que l’ortie pique et que les boutons qui apparaissent démangent. Le terme urticant qu’on donne aux animaux comme au plante vient du nom ortie. Il faut savoir deux choses pour ne pas se piquer quand on ramasse les orties.

La première est que les poils ne piquent qu’à condition qu’on les caresse dans les mauvais sens. Si vous faites suffisamment attention lorsque vous les ramassez, vous pouvez éviter de vous piquer. Ça peut être un moyen d’impressionner votre entourage que de ramasser les orties à mains nues.

La deuxième est qu’une fois coupées, les orties ne restent pas longtemps urticantes. En effet, au bout de cinq à dix minutes, vous pouvez ramasser les orties que vous avez coupées sans trop craindre la sensation irritante d’une piqure d’ortie. Si vous voulez impressionner encore plus votre entourage, vous pouvez toujours faire semblant de vous fouetter avec des orties coupées il y a plusieurs minutes.

Pourquoi en consommer ?

Les orties contiennent beaucoup de minéraux et de vitamines. Elles sont préconisées dans le traitement de nombreuses affections. Je vous laisse en découvrir la liste sur ce site : http://www.futura-sciences.com/sante/questions-reponses/corps-humain-sont-vertus-ortie-4094/

La cuisine aux orties

Je connais deux principales recettes qui intègrent les orties dans la préparation. Pour chacune d’entre elles, ce sont les feuilles lavées qui seront utilisées puisque la tige donnerait une texture filandreuse indésirable. La préparation de ces deux recettes ne requiert aucun talent particulier si ce n’est celui de faire accepter à vos invités d’ingérer des orties.

La soupe

Une photo prise de près avec un bol contenant la soupe aux orties, une cuillère et un pain grilléEn route pour la préparation d’un bon potage. La soupe d’orties nécessite l’ajout d’un composant autre si vous ne voulez pas garder le goût d’épinard uniquement. Personnellement, j’ai porté mon choix avec succès sur les poireaux alors que ce sont souvent les oignons et la pomme de terre qui sont privilégiés. J’imagine que le chou peut être un ingrédient intéressant au niveau du goût mais je n’ai pas encore essayé. Cette soupe se prépare comme n’importe quelle soupe. Les ingrédients sont cuits dans l’eau chaude et on mixe pour faire un velouté ou on peut laisser comme ça. L’ortie peut également accompagner une soupe à la viande comme le ferait n’importe quelle feuille verte (persil, coriandre…) avec pourquoi pas un peu de genevrier.

La tarte salée

Dans une tarte salée végétarienne, elle peut s’accommoder de champignons (mousserons, cèpes…) mais également de poireaux comme pour la soupe ou d’un autre ingrédient au grès de vos envies. Les feuilles doivent être en quantité suffisante et coupées en fine lamelles. Cela permet de répartir le goût sur l’ensemble de la tarte.

Mais aussi…

Nous utilisons la poudre d’orties séchées pour accompagner les pâtes, le riz ou le quinoa. Elles peuvent également apporter une nouvelle touche à de nombreux autres plats.

Dans le jardin

L’utilisation que je connais des orties est la purin d’orties. Il suffit pour le préparer de couper les orties puis de les laisser macérer dans de l’eau pendant dix jours environ. Deux utilisation peuvent être faites de la solution que vous obtiendrez une fois que vous aurez filtré le résultat : il repousse les pucerons et bon nombre d’autres insectes et il peut être utilisé comme engrais. Comme l’indiquent les mots macération et purin, cette préparation sent très mauvais. Par conséquent, je vous déconseille de préparer cette solution si votre espace de jardinage est une balcon de quelques mètres carrés dont vous vous servez pour manger.

Laisser un commentaire