Ma vie bio
Il y a une vie sans produits chimiques

Pousses d’oignon germées

Des pousses d'oignon sur le bord d'une fenêtre.

L’hiver tire à sa fin sans vraiment y être. Vous avez récoltez ou achetez des oignons et maintenant que les températures remontent, ces derniers commencent à  faire des pousses. Cela a pour effet de rendre le cœur de l’oignon brun qui donne une odeur de pourri. Pas question de le jeter !

Les pousses d’oignon sont une source de vitamines en hiver

Les pousses d’oignon se mangent et sont même excellentes. Elles peuvent être utilisées en accompagnement de la mâche ou d’une salade. Elle peut également agrémenter vos taboulés d’une touche de fraîcheur pleine de vitamines qui sont rares en hiver ou au début du printemps. Si vous avez l’habitude d’utiliser de la ciboulette, ces pousses d’oignon remplacent à merveille ce condiment. Personnellement, je l’utilise dans les omelettes ou pour préparer des sauces avec du yaourt ou de la crème. Il peut également accompagner le fromage blanc battu dans une recette avec de l’ail et du poivre. Cela permet d’ajouter les bienfaits probiotique du fromage blanc aux vitamines qu’apportent ces pousses.

Une culture d’intérieur facile à mettre en place

Il n’y a pas besoin de grand chose pour cultiver les pousses d’oignon. Tout d’abord, sélectionnez les oignons qui ont commencé à germer dans votre stock ensuite, il faut leur apporter un peu de nutriment via la terre ou du compost et les placer au soleil. En fonction de la température, vous devriez obtenir de belles pousses en moins de quinze jours. Elles ne sont pas éternelles et une fois que le bulbe aura donné toute son énergie à la pousse, elles sècheront et se mourront à moins qu’il y ait suffisamment de terre pour permettre la repousse. La culture de l’oignon n’est pas ici le sujet et fera l’objet d’un article un peu plus tard dans la saison. Le mois de février n’est pas encore le moment de penser à la culture des oignons.

Laisser un commentaire