Ma vie bio
Il y a une vie sans produits chimiques

Mon chou, l’été ou l’hiver

Un chou dont le coeur est bien formé

Le chou est une plante suffisamment rustique pour être planté à n’importe quelle saison. C’est un aliment nourrissant qui peut être préparé de nombreuses manières. Il se prête également bien à la production de graines. Découvrons ensemble ce légume qui était la base de l’alimentation en Europe avant l’arrivée de la pomme de terre.

Culture du chou

IMG_6666

Le chou, une fois qu’il a monté.

Le chou peut-être planté tout au long de la saison pendant laquelle il ne gèle pas. Pour récupérer les graines, il faut attendre que le chou est fait la boule et que la saison chaude revienne pour le voir faire des fleurs jaunes et grainer. La graine est particulièrement petite et volatile donc si vous essayer de la récupérer, ne soyez pas surpris si l’année suivante vous trouvez des choux qui poussent un peu partout.

Si vous avez récupérer la graine, vous pouvez la faire germer en intérieur avant de planter. Cela vous permettra d’avoir des choux vers le milieu de la saison chaude. Sinon, elle peut être plantée en pleine terre. Etant donné la taille de la graine, vous en aurez beaucoup qui vont germer et il faudra donc éclaircir pour permettre le bon développement des plants. Une fois que les plants sont suffisamment grands, vous pouvez les repiquer en pleine terre. Le chou ne nécessite pas forcément beaucoup d’entretien pour grandir mais si le temps est sec, il est meilleur de le tenir suffisamment arrosé, des trous peuvent apparaître dans les feuilles mais cela ne compromet pas la qualité gustative. En règle générale, il pousse sur tout les sols et ne craint pas le gel. Par contre, l’ennemi est la chenille du chou qui a vite fait d’énormes ravages dans les plantations. Cela est d’autant plus vrai si vous avez à proximité un Buddleia de David (ou arbre à papillons). Les papillons pondent dans la terre et les chenilles se fixent sous les feuilles. Une vingtaine de chenilles peuvent dévorer une feuille en moins d’une journée. Elles ne sont pas urticantes et peuvent être écrasées à la main mais elles ne manqueront pas de laisser une couleur de chou sur vos doigts. Dès leur apparition, il faut biner la terre autour des pieds et limiter la population. Le papillon est blanc mais c’est nettement plus facile de chasser la chenille que le papillon.

La préparation du chou

Le chou peut être consommé de différentes manières et conservé assez longtemps au frais et à l’abri de la lumière. La préparation de choucroute permet également de le conserver pendant les longs mois d’hiver et de conserver la teneur en vitamine C tout en le dotant de probiotiques qui permettent au corps de se défendre contre les maladies hivernales. Il se consomme également cru en salade finement coupé avec des carottes rappées ou des betteraves (entre autres). La soupe aux choux est également riche gustativement et énergiquement. Enfin, il accompagne à merveille les viandes en gratin ou farci.

Une recette moins connue est le soufflet au chou. Après avoir fait une purée de la majeure partie, vous émincez le reste que vous faites revenir à la poêle avec de la sauce soja. Vous incorporez le tout avec du fromage, un peu de farine, de la crème, des blancs d’œuf montés en neige. Mettez au four à 180°C.

Laisser un commentaire